Les communautés chrétiennes issues de la migration à la conquête de la Suisse

par Nov 30, 2016News, Nouvelles

  • spi-kirchen-in-bewegung-2016L’Institut de sociologie pastorale (SPI) a étudié 370 communautés chrétiennes issues de la migration en Suisse.
  • Plus  de  100  de ces  communautés  ont été créées  depuis  le  tournant  des  années 2000  –  on  assiste  à  un véritable  boom.
  • Les communautés chrétiennes issues de la migration apportent un soutien à leurs membres dans plusieurs domaines de la vie et contribuent ainsi à leur intégration en Suisse.
  • De nombreuses communautés issues de la migration ont pour ambition d’évangéliser la Suisse, ce qui ne manque pas d’exercer une influence sur la perception qu’elles ont d’elles-mêmes.

 

De nouveaux résultats de recherche !

 

La migration fait bouger les Églises en Suisse
Évangéliques du Nigéria ou du Sri Lanka, catholiques d’Italie, orthodoxes d‘Érythrée, et beaucoup d’autres chrétiennes et chrétiens issus de la migration résident en Suisse. Elles et ils se réunissent au sein de quelque 600 communautés chrétiennes, y vivent et y prient selon leurs traditions et partagent leurs expériences quotidiennes dans un environnement familier. Ces communautés offrent une patrie en pays étranger, elles constituent de précieux réseaux pour les personnes issues de la migration.

Sous la loupe : 370 communautés chrétiennes issues de la migration en Suisse
Une étude récente de l’Institut de sociologie pastorale de St-Gall fournit une analyse de 370 communautés chrétiennes issues de la migration de diverses confessions. L’étude renseigne sur les membres, les structures, l’histoire et les points de vue de ces communautés sur les Églises et la société en Suisse.

Un essor de la fondation de communautés chrétiennes en Suisse
Certaines communautés issues de la migration, par exemple les huguenots d’expression française ou les vaudois du Piémont, de tradition protestante, sont déjà très anciennes et témoignent d’une longue histoire en Suisse. Mais de nombreuses communautés sont, elles, très récentes. Rien que depuis les années 2000, plus de 100 communautés ont été fondées et on peut parler d’un véritable essor de la création de communautés. Cette évolution va complètement à l’encontre de la tendance à fusionner ou à supprimer des paroisses en Suisse. Ces communautés se présentent donc comme des actrices incontournables pour ce qui est de l’avenir de la foi et des Églises en Suisse.

Notables différences entre communautés issues de la migration
L’étude du SPI met en évidence de notables différences entre communautés : confessions, langues, nationalités parmi d’autres éléments, varient grandement. Actuellement, les Églises de migrants protestantes sont les plus nombreuses mais la plupart d’entre elles n’ont qu’un nombre restreint de fidèles. Les plus grandes communautés sont en général catholiques et comptent plusieurs milliers de membres. On constate également de grandes différences sur les plans de l’organisation et des ressources financières. Les migrants catholiques bénéficient des structures de l’Église catholique. Les communautés protestantes fonctionnent plutôt comme les Églises évangéliques, elles sont organisées en associations et vivent fréquemment des dons de leurs membres. Leurs pasteurs s‘engagent souvent à titre bénévole, durant leurs loisirs.

Réseaux de contacts sociaux et havres en Suisse
Un point est commun aux communautés issues de la migration : toutes offrent à leurs membres des prestations importantes sur le plan spirituel et social. Ces communautés deviennent donc un havre pour des hommes et des femmes qui n’ont souvent que de rares relations et contacts en Suisse et elles leur permettent de développer un réseau. Les communautés chrétiennes issues de la migration facilitent l’intégration de leurs membres parce qu’elles les aident à trouver un logement, du travail, leur offrent des services d’interprétation ou un soutien dans les questions en lien avec la santé.

Un regard critique sur les Églises de Suisse
Le regard critique que portent de nombreuses communautés chrétiennes issues de la migration sur les Églises en Suisse ne peut pas être ignoré. Les grandes Églises indigènes, qui leur semblent souvent s’être suradaptées et manquer de vie ne constituent pas vraiment un exemple à suivre. Au contraire, beaucoup de communautés catholiques et protestantes soulignent leur contribution à l’évangélisation de la Suisse. Cette vocation missionnaire constitue un défi pour les Églises indigènes. Ainsi, la migration met toutes les Églises en Suisse en mouvement.

 

us_spi_kirche-in-bewegung_uncoated_001Publication: Judith Albisser/Arnd Bünker (Éd.): Kirchen in Bewegung. Christliche Migrationsgemeinden in der Schweiz, St. Gallen, Edition SPI, 2016 (en allemand seulement)

Auteures et auteurs: Judith Albisser, François-Xavier Amherdt, Eva Baumann-Neuhaus, Samuel M. Behloul, Arnd Bünker, Mariano Delgado, Simon Foppa, Andreas Heuser, Claudia Hoffmann, Tobias Kessler, Daniel Kosch, Salvatore Loiero, Nicola Neider, Simon Röthlisberger et Daria Serra-Rambone

Autres informations: Judith Albisser, SPI, collaboratrice scientifique, judith.albisser@spi-sg.ch, Tél : 071 228 50 90
Tit Prof Dr Arnd Bünker, SPI, directeur de l’Institut, arnd.buenker@spi-sg.ch, Tél : 071 228 50 90

L’étude peut être commandée dans le shop du SPI, pas de frais d’envoi.

 

Share This